Présentation

  • : Le blog du Groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault
  • : Site officiel du Groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault. Le groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault est adhérente a la Fédération Nationale de la Libre Pensée et Association Internationale de Libre Pensée (AILP) .
  • Contact

Liens

 LP-copie-1

Librairie de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

      link

 

lp56-copie-1

       FEDERATION NATIONALE DE LA LIBRE PENSEE

 

      link

 

siteon0-e5814.png

INSTITUT DE RECHERCHES ET D'ETUDES DE LA LIBRE PENSEE

link

 siteon0-110fb.jpg

Association Internationale de Libre Pensée

link

 

Lecture

  181111 153132 PEEL U8mhrk

  La revanche du parti noir, la lente mise à mort de l'école publique
Auteur : Michel Eliard, Michel Godicheau et Pierre Roy
Editeur : Abeille et Castor
Année : 2011
ISBN 13 : 972-2-917715-
Nb. de pages : 320
Préface de Henri Pena-Ruiz

l456

L'Eglise contre la Libre Pensée
Auteur : Christian Eyschen
Editeur : Fédération Nationale de la Libre Pensée
Année : 2011
ISBN 13 : 9782916801094
Nb. de pages : 314

couv_575.jpg

      S'ABONNER à la Raison (mensuel) pour la France 10 numéros 

pour 1 an : 25 euros 
S'abonner à "La Raison" - 2 ANS
pour 2 an : 45 euros 
1569
S'ABONNER à L'Idée Libre (trimestriel) pour la France
1 AN : 18 euros 
2 ans : 33 euros 

link
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
fnlp une
fnlp 4 couverture

Edité par la Fédération de la Libre Pensée de Haute-Garonne, en vente publique au prix de 15€.

Coordonnées de la féderation de la Libre Pensée de la Haute -Garonne :
Au Village
31450 LES VARENNES
Téléphone : 05 62 23 37 97
mail:librepensee31@gmail.com
------------------------------------------------------------------------------

 arton793-81aa8

Dans le cadre d’une nouvelle collection intitulée "Classiques de la Libre Pensée", la Fédération Nationale de la Libre Pensée publie un ouvrage collectif intitulé : "La Loi Debré contre l’Ecole Laïque".

L’adoption de la Loi Debré (1959), principale atteinte à la laïcité de ce pays, fut une tragédie. Tragédie pour l’école républicaine. Tragédie pour la République. Tragédie pour la laïcité. Elle permet le financement des écoles confessionnels. le curé vaut l’instituteur, Sarkozy n’a rien inventé. [...] la Libre Pensée adresse ce livre aux milliers et milliers de laïques, de toutes opinions et de toutes organisations, qui veulent reconquérir l’école laïque, qui veulent une République qui sauvera l’école républicaine.

(Extraits de la quatrième de couverture)

Vous pouvez d’ores et déjà commander cet ouvrage en remplissant et renvoyant le bon de commande.Le livre sera disponible à partir du 22 octobre 2012.

100 pages environ. format poche Prix de vente public : 7,5 euros  ; port gratuit à partir de 5 ex.
Nom, prénom : ……………………………………………………………………...
Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Fédération :
Bon de commande à retourner à : Fédération Nationale de la Libre Pensée. 10-12 rue des Fossés Saint Jacques. 75005 Paris. Chèques à l’ordre de : fédération nationale de la Libre Pensée
link


Radio

affiche

 

link

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 18:23

Dans sa séance des 21 et 22 octobre 2010, le Conseil régional avait adopté une délibération par laquelle la région Rhône-Alpes avait approuvé un projet de convention à conclure avec la ville de Saint-Etienne, la wilaya d’Annaba et l’Association Diocésaine d’Algérie (ADA) en vue de financer la restauration de la basilique Saint-Augustin d’Hippone qui appartient à cette association. La contribution que la région Rhône-Alpes prévoyait d’allouer à l’ADA s’élevait à 450 000 euros, à raison de 150 000 euros par an. Les libres penseurs avaient saisi en première instance le tribunal administratif de Lyon pour lui demander d’annuler cette délibération qui avait pour effet de verser près d’un demi-million d’euros à une association diocésaine. Ils estimaient que les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales ne permettaient pas de conclure des conventions de coopération internationale décentralisée avec des personnes morales de droit privé telles que la diocésaine mais uniquement avec des « autorités locales étrangères », auxquelles l’ADA ne pouvait être assimilée. L’aide accordée n’entrait pas dans les engagements internationaux souscrits par la France à l’égard de l’Algérie, à savoir en l’espèce la convention de partenariat entre les deux pays du 4 décembre 2007, ratifiée par l’Assemblée nationale, le 9 février 2010.Après le tribunal de Lyon, la Cour administrative d’Appel donne raison à la Libre Pensée. Le tribunal de Lyon avait donné raison en tous points à la Libre Pensée. Il avait jugé que le Conseil régional n’était pas légalement fondé à approuver une convention de coopération internationale dont l’une des parties était une personne morale de droit privé. Il avait également considéré qu’« aucune stipulation de la convention franco-algérienne du 4 décembre 2007 susvisée [n’était] suffisamment précise pour constituer une base légale au projet de convention en litige en dérogeant aux conditions posées à l’article L. 1115-1 précité ». Saisie à l’initiative de la région Rhône-Alpes, la Cour administrative d’Appel de Lyon a confirmé la décision des premiers juges. En premier lieu, elle a considéré que « le projet de convention en litige […] ne saurait constituer un accord de coopération internationale décentralisée au sens des dispositions précitées de l’article L. 1115-1 du code général des collectivités territoriales », l’ADA ne pouvant être regardée comme « un simple exécutant ». Elle devait, en effet, « assumer l’ensemble des engagements autres que financiers » dans la restauration de la basilique. Une manière polie de dire que les collectivités publiques étaient seulement appelées à verser une forte somme à une association diocésaine. En second lieu, la cour a estimé que la convention de partenariat entre l’Algérie et la France du 4 décembre 2007 interdisait elle-même de conclure un accord de coopération décentralisée avec l’ADA, personne morale de droit privé qui jouait un rôle prépondérant. Enfin, l’argument de l’intérêt public régional selon lequel l’opération aurait une portée économique pour la région Rhône-Alpes et concernerait un édifice de l’Est de l’Algérie d’où sont originaires de nombreux immigrés de l’agglomération lyonnaise, a été balayé par la cour.La violation de l’interdiction du financement public des lieux de cultes a été sanctionnée. L’arrêt de la Cour d’Appel après celui du Conseil d’Etat relatif aux ostensions limousines, constitue une nouvelle victoire pour les défenseurs de la laïcité. Le « pape des pauvres » devrait se réjouir ! Avec la Libre Pensée :Agissez pour la défense de la loi de 1905 ! 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs 34
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -