Présentation

  • : Le blog du Groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault
  • : Site officiel du Groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault. Le groupe Victor Hugo des libres penseurs de l'Hérault est adhérente a la Fédération Nationale de la Libre Pensée et Association Internationale de Libre Pensée (AILP) .
  • Contact

Liens

 LP-copie-1

Librairie de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

      link

 

lp56-copie-1

       FEDERATION NATIONALE DE LA LIBRE PENSEE

 

      link

 

siteon0-e5814.png

INSTITUT DE RECHERCHES ET D'ETUDES DE LA LIBRE PENSEE

link

 siteon0-110fb.jpg

Association Internationale de Libre Pensée

link

 

Lecture

  181111 153132 PEEL U8mhrk

  La revanche du parti noir, la lente mise à mort de l'école publique
Auteur : Michel Eliard, Michel Godicheau et Pierre Roy
Editeur : Abeille et Castor
Année : 2011
ISBN 13 : 972-2-917715-
Nb. de pages : 320
Préface de Henri Pena-Ruiz

l456

L'Eglise contre la Libre Pensée
Auteur : Christian Eyschen
Editeur : Fédération Nationale de la Libre Pensée
Année : 2011
ISBN 13 : 9782916801094
Nb. de pages : 314

couv_575.jpg

      S'ABONNER à la Raison (mensuel) pour la France 10 numéros 

pour 1 an : 25 euros 
S'abonner à "La Raison" - 2 ANS
pour 2 an : 45 euros 
1569
S'ABONNER à L'Idée Libre (trimestriel) pour la France
1 AN : 18 euros 
2 ans : 33 euros 

link
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
fnlp une
fnlp 4 couverture

Edité par la Fédération de la Libre Pensée de Haute-Garonne, en vente publique au prix de 15€.

Coordonnées de la féderation de la Libre Pensée de la Haute -Garonne :
Au Village
31450 LES VARENNES
Téléphone : 05 62 23 37 97
mail:librepensee31@gmail.com
------------------------------------------------------------------------------

 arton793-81aa8

Dans le cadre d’une nouvelle collection intitulée "Classiques de la Libre Pensée", la Fédération Nationale de la Libre Pensée publie un ouvrage collectif intitulé : "La Loi Debré contre l’Ecole Laïque".

L’adoption de la Loi Debré (1959), principale atteinte à la laïcité de ce pays, fut une tragédie. Tragédie pour l’école républicaine. Tragédie pour la République. Tragédie pour la laïcité. Elle permet le financement des écoles confessionnels. le curé vaut l’instituteur, Sarkozy n’a rien inventé. [...] la Libre Pensée adresse ce livre aux milliers et milliers de laïques, de toutes opinions et de toutes organisations, qui veulent reconquérir l’école laïque, qui veulent une République qui sauvera l’école républicaine.

(Extraits de la quatrième de couverture)

Vous pouvez d’ores et déjà commander cet ouvrage en remplissant et renvoyant le bon de commande.Le livre sera disponible à partir du 22 octobre 2012.

100 pages environ. format poche Prix de vente public : 7,5 euros  ; port gratuit à partir de 5 ex.
Nom, prénom : ……………………………………………………………………...
Adresse : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Fédération :
Bon de commande à retourner à : Fédération Nationale de la Libre Pensée. 10-12 rue des Fossés Saint Jacques. 75005 Paris. Chèques à l’ordre de : fédération nationale de la Libre Pensée
link


Radio

affiche

 

link

15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 13:06

Initiés depuis plus de vingt ans à Gentioux, Saint Martin d’Estreaux, notamment les rassemblements autour des monuments pacifistes se sont multipliés : plus de 60 initiatives dénombrées en 2010 le11 novembre et durant l’année.Une brochure réalisée dans les années 1990 par un libre penseur, Jean Girard présentait quelques Monuments contre la guerre, mais c’est le livre de Danielle et Pierre Roy recensant près d’une centaine de monuments pacifistes qui a donné l’impulsion des rassemblements.Des associations laïques des ami(e)s des Monuments se sont constituées avec l’aide active de la Libre Pensée sollicitant la participation de l’ARAC, de la LDH, du Mouvement de la Paix, d’élu(e)s, de syndicats pour réaliser la plus large unité dans ces manifestations antimilitaristes et contre la guerre.Ainsi des milliers de laïques, pacifistes et libres penseurs se mobilisent chaque année, plus nombreux autour du 11 novembre : 3500 participants en 2010 dans les 57 rassemblements avec la Libre Pensée dont Gentioux, Saint Martin                          

d’Estreaux, Château-Arnoux, Aniane, Equeurdreville, ….

A Massiac mi-octobre depuis 20 ans, c’est l’hommage à Anne et Eugène Bizeau poètes, militants pacifistes et syndicalistes ; à Peyriac-Minervois le rassemblement se fait devant la stèle de Louis Barthas avec le Maire, la Libre Pensée, le président de l’ARAC de l’Aude, les descendants de Louis Barthas ; à Franchesse localité de Pierre Brizon, un colloque est organisé fin juin par les « amis de Pierre Brizon » avec la participation de Bernard Brizon, petit-fils du député SFIO.Pierre Brizon, député SFIO fut délégué à la conférence de Kienthal en mai 1916 ; il fut chargé de rédiger le manifeste « Aux peuples, qu’on ruine et qu’on tue », appel dont l’écho résonne encore dans l’actualité.Animateur du journal « La vague », Pierre Brizon et ses camarades députés SFIO Alexandre Blanc et Jean-Pierre Raffin-Dugens refusèrent de voter les crédits de guerre en juin 1916.

La statuaire des monuments est parfois remarquable à Gentioux, à Joyeuse (Ardèche), à Château-Arnoux avec des inscriptions [1] antimilitaristes qui disent la haine de la guerre, les souffrances et le gâchis pour l’humanité, le besoin de fraternité entre les peuples selon le message de Jaurès.Cette campagne prend de l’ampleur et rencontre un écho grandissant dans l’exigence de la réhabilitation globale des 650 soldats fusillés pour l’exemple.

Le général Bach a fait des recherches dans les archives militaires et a publié un livre sur les fusillés de 1914-1915.Nicolas Offenstadt avait publié « Les fusillés de la Grande Guerre ».

Denis Rolland : La grève des tranchées – Les mutineries de 1917 ».Plusieurs films : « Fusillés pour l’exemple » d’Alain Moreau ; « Adieu la vie, adieu l’amour » et « Joyeux noël » sur les fraternisations. Et des pièces de théâtre.Dans leurs discours les orateurs abordent la répression « pour l’exemple », ainsi Christian Eyschen dans son intervention à Béziers pour le 100ème anniversaire des mutins de 1907, les fameux « pious-pious » qui furent déportés à Gafsa. Ainsi Maurice Moreno, président de l’ARAC-34 conclut son discours à Aniane : « Nous avons donc un double devoir : devoir de réhabilitation des fusillés pour l’exemple, rien ne justifie que nos camarades soient maintenus dans l’opprobre lourd de 90 ans et il faudra bien obtenir que dans l’Histoire de France enseignée aux enfants, cette page soit restituée dans sa tragique vérité. »En mai 2008, le grand rassemblement à Craonne sur le plateau de Californie à l’initiative de la FNLP, l’ARAC, la LDH avec la participation du maire de la commune Noël Genteur, a appuyé la demande de réhabilitation auprès du président de la République ; le conseil général de l’Aisne ayant été le premier à voter en faveur de la réhabilitation pleine et entière.Le 11 novembre de la même année à Gentioux, plus de 1000 pacifistes rassemblés autour du Monument « Maudite soit la guerre » ont exigé que les soldats français fusillés pour l’exemple soient enfin réhabilités comme l’avaient été quelques années plus tôt les soldats anglais.La réhabilitation générale est un devoir de justice pour ces soldats, leurs familles et leurs descendants.Toutes ces mobilisations pacifistes autour du 11 novembre et de l’année (Pontcharra-sur-Bréda, Le Brulé,…) commencent  à avoir des résultats positifs.Ainsi un mois après le 12ème rassemblement d’Aniane, le Conseil Général de l’Hérault a voté un vœu unanime en décembre 2010 pour la réhabilitation qui se conclut : « La République française en reconnaissant ces soldats condamnés pour l’exemple comme des soldats de la Grande Guerre à part entière, en permettant que leurs noms puissent être légitimement inscrits sur les Monuments aux Morts des communes de France ne peut que se grandir »[2].Le conseil général de l’Hérault est le onzième à prendre position : Aisne, Allier, Ardèche, Corrèze, Doubs, Haute-Garonne, Loire, Oise, Haute-Saône, Somme et Hérault.C’est un encouragement pour s’adresser résolument dans l’unité aux élu(e)s, aux députés, conseillers généraux, aux conseils municipaux pour qu’ils prennent position à leur tour. La « lettre ouverte du congrès national de la Libre Pensée aux parlementaires » doit être signée partout à l’occasion des rassemblements, développant les arguments en faveur d’une « loi réparatrice du préjudice moral causé à la mémoire des fusillés ». Notre combat pour l’affirmation de la paix, de la concorde entre les peuples se situe dans la tradition internationaliste de Jaurès qui a œuvré de toutes ses forces contre la guerre impérialiste. Combat internationaliste[3] en écho à l’appel de Brizon lancé à Kienthal, de Lénine qui n’hésita pas à signer début 1918 la paix de Brest-Litovsk.Ceux qui sont cause des guerres n’en meurent jamais.Toutes les armées, alliées et ennemies, ont connu en mai et juin 1917 les mêmes troubles et pour presque toujours les motifs.La guerre entretient les inégalités, l’injustice, le racisme.  Notre action pour réhabiliter tous les fusillés pour l’exemple se veut une action  pour la justice et la civilisation.La déclaration de Lionel Jospin « les fusillés sont réintégrés dans la mémoire collective » ne saurait suffire, pas plus que les propos de Sarkozy affirmant « ils n’étaient pas coupables » ne sauraient suffire.Parmi les 650 fusillés pour l’exemple, nombre d’instituteurs tel le caporal Maupas réhabilité après de longues années de lutte menée par son épouse Blanche Maupas. Car l’instituteur était le trait d’union entre des soldats qui s’exprimant dans leur langue régionale ne se comprenaient pas.La mobilisation doit donc se poursuivre et monter en puissance pour obtenir satisfaction. Nous voulons la réhabilitation sans préalable qui passera nécessairement par une décision politique, par une loi réhabilitant tous les fusillés pour l’exemple, leur rendant enfin justice.


  1] Voir le livre « Autour des Monuments Pacifistes » de Pierre et Danielle Roy

 

  [2] Vœu présenté par le groupe communiste du Conseil général de l’Hérault : Manuel Diaz, Norbert Etienne, François Liberti

  [3] A Aniane, la plaque en occitan : « La guerre qu’ils ont voulu est la guerre à la guerre. Ils sont morts pour notre terre et pour toute la terre »

 

Article d'Alain Visseq qui sera publié dans  le prochain numéro de " l 'idée Libre "

 

 


 



Partager cet article

Repost 0
Publié par Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs 34
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -